Enregistrements audio 9 produits

Pourquoi des enregistrements audio proposés par des communautés monastiques ? Ecouter, n’est-ce pas l’une des plus belles facultés humaines ? Dans notre monde sonorisé et sonore, la question n’est sans doute pas « Ecoutez-vous ? » mais bien plutôt « qu’est-ce que vous écoutez ? »…  Nos abbayes et monastères offrent des oasis de silence, silence bienfaisant, très présent dans la vie monastique, porte ouverte à la voix de Dieu… Le silence est un fruit. La boutique de Théophile se devait de proposer des enregistrements de voix et des enregistrements de musiques qui y conduisent et qui en découlent. Voici donc un choix de CD audio pas comme les autres. Parce qu’ils sont portés et le plus souvent font entendre des voix de moines et de moniales. Et parce que ces enregistrements vocaux et enregistrements de musiques ont, chacun à leur manière, une portée spirituelle. 

La musique liturgique et monastique, celle qui célèbre la Croix glorieuse et la compassion de la Mère de Dieu, interprétée avec art par les bénédictines de Martigné-Briand, ou chants grégoriens des moines de Kergonan qui retracent les grandes étapes de l’année liturgique et jettent un pont avec l’Orient et avec le répertoire luthérien, côtoient sur la boutique de Théophile la musique festive des fêtes communautaires des sœurs carmélites de Lourdes qui donnent à entendre les poèmes de leurs saints parents (Nada te turbe de Sainte Thérèse de Jésus, Le Pastoureau de Saint Jean de la Croix, Vivre d’Amour de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et bien d’autres…) en français ou en espagnol.

La Règle de Saint Benoît, texte fondateur de la vie monastique, enregistrée avec la voix chaleureuse de Michael Lonsdale, les écrits du géant Saint Augustin, mis en musique par les sœurs du monastère Mater Dei d’Azille, côtoient des petits poèmes-prières d’animaux servis avec finesse par la voix de Jean Piat, tandis que les moines de l’abbaye de Saint Wandrille nous proposent l’enregistrement du texte ancien de la vie de Saint Wandrille, leur fondateur du VIIème siècle.  

Il faudrait citer ici les instruments de musique : orgue de l’abbaye de Kergonan, violon baroque et harpe romane des sœurs de Martigné-Briand, violon, clarinette, flûtes et castagnettes des moniales du Carmel de Lourdes, etc. …

Il faut souligner la qualité sonore de ces enregistrements réalisés avec l’aide de professionnels. Qu’ils en soient bénis. 

Comme le souligne François Sibertin-Blanc : « une belle énergie règne dans les lieux où vivent les artistes moines et moniales ». Que ces enregistrements aident leurs auditeurs à aller à la Source !

page 1 sur 1

page 1 sur 1