Les bonnes confitures de Notre-Dame des Gardes

156 Views
Les boutiques de Théophile

Installées depuis 1818, les sœurs cisterciennes trappistes de Notre-Dame-des-Gardes, dans le Maine-et-Loir près d'Angers, élaborent de délicieuses confitures. Une tradition qui tire son origine de la vocation agricole du monastère dont les importants vergers ont longtemps fourni la matière première des confitures produites au monastère. La douceur du climat angevin a également contribué à la culture fruitière de l'endroit.

Aujourd'hui, fortes d'un savoir-faire éprouvé par des décennies de pratique, les sœurs "travaillent" de nombreux fruits, en particulier l'orange, désormais le parfum le plus demandé. En effet, la recette - un secret de fabrication - permet de produire une confiture qui possède une grande densité de fruit (grâce aux quartiers d'orange entiers), un léger goût acidulé et juste ce qu'il faut d'amertume. Un vrai délice !

Cuites dans de grandes marmites à découvert, toutes les confitures et gelées de l'abbaye (plus d'une vingtaine au total, pour tous les goûts et pour toutes les saisons, la mûre, la griotte, la poire williams, la rhubarbe, la chataîgne, la myrtille, l'abricot, et bien d'autres encore) sont préparées au monastère de façon traditionnelle et sans aucun ajout de gélifiant.

Chaque année, ce sont quelques 70.000 pots (de 450 g chacun, un conditionnement unique) qui sortent de l'abbaye.

Les confitures des Gardes sont en vente à la boutique de l'Abbaye de Chantelle