Maylis infuse la nature

137 Views
Les boutiques de Théophile

Les moines de l'abbaye landaise de Maylis se sont spécialisés dans les produits naturels à l'image de la tisane, récoltée par les frères olivétains.

“Mère des lys”, l'abbaye de Maylis cultive le goût pour les produits naturels. Outre les cires pour meubles et parquets, les frères bénédictins olivétains concoctent aussi depuis un demi-siècle la fameuse tisane de Maylis, à base de feuilles et de fleurs de lépidium. Elevée au compost, sans engrais, et sarclée à la main, sans désherbant, dans les champs proches de l'abbaye, cette plante possède des tiges qui peuvent mesurer jusqu'à 1,5 m.

Une récolte faite à la main

La récolte (une tonne environ) de ces lepidium latifolium (lépidies à feuilles larges) se fait début juin mais il peut y avoir des regains plusieurs fois dans l'année.

Coupées au sécateur au ras du sol, les plantes sont ramassées à la main par la quinzaine de moines que compte la communauté et chargées sur des tracteurs pour être amenées à l'abbaye. Feuilles, fleurs et tiges sont ensuite passées au hachoir puis étendues sur des claies. Après avoir été séchée dans un four, cette préparation est passée dans des tamis puis stockée dans de grands sacs de jute. Le conditionnement de la tisane, en sachets cellophanés de 10 grammes, se fait ensuite en fonction de la demande. Connue aussi sous le nom de bourse de Judas, cette plante de la famille des crucifères (dont font partie le cresson, la giroflée ou le radis) stimule les fonctions de l'organisme et participe au bon fonctionnement digestif et biliaire, rénal et urinaire.

Elle est vendue en lot de trois sachets qui constitue une cure. Un sachet doit être infusé dans un litre et demi d'eau.

Capitulare de villis vel curtis Imperii - de Charlemagne

Cette ordonnance royale, écrite (~795) pour Charlemagne, est constituée d'une liste d'une petite centaine de plantes médicinales, aromatiques, alimentaires ou/et utilitaires devant être cultivés dans les monastères. On y retrouve des épices et plantes toujours en usage de nos jours dont : Cresson de terre (nom commun du lepidium sativum) et Nasitord (nom commun du lepidium latifolium).

PRESSE Sud-Ouest, Le Mag n°25
Reportage
 : Vous prendrez bien une tisane ?

 

Commandez votre cure de tisane de Maylis.

Publication assignée à : L'artisanat des monastères