Abbaye du Barroux 59 produits
Abbaye du Barroux

L'artisanat monastique de l'Abbaye Sainte Madeleine du Barroux


L’Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux est une abbaye de moines bénédictins catholiques dans le Vaucluse. Le monastère a été fondé en 1970 à Bédoin, sous le patronage de sainte Madeleine, patronne de la Provence. C’est quelque dix ans plus tard, en 1981, que le prieuré s'installe au Barroux.


Là, entre le Mont Ventoux et les Dentelles de Montmirail, a été construit de toutes pièces un monastère dans le style roman provençal avec son église abbatiale qui se veut modestement inspirée des « trois sœurs provençales » joyaux de l’art cistercien, Sénanque, Silvacane et Le Thoronet. 


L’Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux s’est formée autour d’un moine, Dom Gérard Calvet,  qui souhaitait pérenniser les anciennes formes d’observance régulière, avec la liturgie en latin et en chant grégorien tant pour les offices que pour la célébration de la messe. Après quelques années, en 1989, la communauté a été reconnue canoniquement par le Saint-Siège et érigée en abbaye. 


Dans ce cadre de toute beauté qui porte à la contemplation, au milieu des lavandes, des vignes et des oliviers, les moines, selon la Règle de Saint Benoît, alternent les temps de louange liturgique, de prière personnelle, de lectio divina (lecture de la Parole de Dieu) mais aussi de travail manuel. Outre les travaux domestique nécessaires à la vie quotidienne, ils s’efforcent autant que possible de vivre du travail de leurs mains et ont développé pour cela au cours des années différents emplois d’artisanat monastique.


Les ateliers d'artisanat monastique de l'Abbaye


Un des premiers ateliers installés fut celui de la boulangerie ; il s’agissait au départ de faire le pain pour la communauté des moines ; mais les retraitants qui en profitaient trouvaient ce pain si bon qu’ils voulaient tous partir avec un échantillon ! Au fil du temps le pain s’est donc retrouvé en vente à la porterie et aujourd’hui il est fabriqué en plus grande quantité pour les clients que pour les moines… Peu à peu l’atelier s’est aussi diversifié en fabriquant plusieurs pâtisseries (sablés au beurre, croquants aux amandes baptisés « croqu’moines », pains d’épices, biscuits aux raisins, etc.) mais aussi du nougat et des pâtes d’amandes. Le succès est tel que l’atelier ne peut répondre à toutes les demandes.


La culture de la vigne a été aussi rapidement un travail auxquels les moines se sont adonnés, les terres achetées étant déjà en partie plantées en vignoble. Pendant longtemps les cuvées issues du travail monastique ont été les seules vendues par leur magasin d’artisanat monastique et par leur fichier de clients par correspondance. Mais depuis quelques années, sous le nom de « Via Caritatis », a été mis en place un partenariat pour faire profiter les vignerons voisins, parfois bien en peine d’écouler leur production, de cette force de vente et des apports qualitatifs d’œnologues réputés comme Philippe Cambie.


Depuis l’an 2000, les moines de l’Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux ont développé leur activité oléicole suite à la récupération d'un ancien moulin toscan à meules de granit. En 2008 ils ont inauguré de nouvelles installations tout en conservant les anciennes meules pour perpétuer cette alliance particulière entre tradition (vie monastique, meules à l'ancienne) et modernité (machinerie, sécurité alimentaire, analyses, traçabilité, ...). 


La seule Abbaye a posséder un moulin pour la production d'huile d'olive


L'Abbaye est actuellement le seul monastère en France possédant un moulin où les moines réalisent eux-mêmes leur propre huile d'olive issue des quelque 1000 oliviers plantés sur leur propriété ou chez des oléiculteurs voisins. Il s'inscrit dans la très longue tradition oléicole des moines depuis le VI° siècle. A partir de l’huile de leur moulin les moines font fabriquer par un artisan voisin de très agréables savons parfumés au lavandin, au miel, au chèvrefeuille, etc.


Découvrez la marque "Artisanat monastique de Provence"


L’Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux commercialise ses produits sous la marque « Artisanat Monastique de Provence » ; dans le magasin à l’entrée de l’abbaye on trouve aussi des produits de bien d’autres monastères surtout bénédictins ou cisterciens, notamment les excellentes confitures des sœurs bénédictines installées à 2km, mais aussi les bières de l’abbaye de Nursie en Italie,  les alcools de la Grande Chartreuse ou de l’abbaye de Lérins, les produits diététiques de l’abbaye de Sept-Fons, les pâtés des cisterciens de Bricquebec, les bonbons de Saint-Benoît-sur-Loire, etc.


L’Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux a aussi un partenariat avec différents revendeurs, notamment les magasins d’« Artisanat Monastique » animés par l’« Aide au Travail des Cloîtres » qui se trouvent dans plusieurs grandes villes (Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Nantes…).


page 1 sur 3

page 1 sur 3