Carmel de Verdun 5 produits
Carmel de Verdun
Au Carmel nous n'avons pas de fondateur, c'est sur la demande d’ermites implanté en Terre Sainte, au Mont Carmel, que la Règle de l’Ordre fut rédigée au début du XIIIème siècle. Ces ermites vivaient autour d’un Oratoire dédié à la Vierge Marie et près de la source du Prophète Élie, en se rattachant traditions de ce lieu qui y avaient maintenues vivant son Charisme contemplatif et missionnaire.
Au XVIème siècle en Espagne, dans l’élan de réforme de toute l’Église, Ste Thérèse d’Avila, redonna vigueur au Carmel, en revenant à l’Esprit de la Règle relue dans le contexte de son temps et en insufflant à ses sœurs de nouvelles intentions apostoliques.
En 1923, un essaim du Carmel de Nancy, réfugié depuis 1904 en Belgique, revient en France à Verdun, en terre de Lorraine. En s’installant en ce lieu, les sœurs prenaient le relais du 1er Carmel fermé en 1790, dans les suites de la Révolution française, Monastère fondé en 1633 par la communauté de Metz. Par ailleurs elles devenaient présence de communion en ce haut lieu de la «Grande Guerre ». Seule communauté monastique du diocèse, nous sommes d’autant plus attentives et heureuses de pouvoir y poursuivre notre mission de louange et d’intercession.
Notre style de vie est marqué par un équilibre entre une vie de solitude, en vue de l’amitié avec Dieu et une vie fraternelle, pour nous épauler sur le chemin et être témoins de cet Amour qui nous habite.
En 1948, les circonstances d’après-guerre ont conduit notre communauté, à choisir un artisanat monastique enraciné dans la tradition locale par la confection d’articles de literie. Depuis peu, nous avons recentré notre production uniquement sur les couettes, à cause d'une abondance de demandes.
Pour la Liturgie notre monastère est ouvert tous les jours pour les Laudes à 7 h 15, la messe à 8 h et les Vêpres à 17 h. La chapelle, lieu de recueillement, reste ouverte durant la journée à ceux qui souhaitent venir y prier.

page 1 sur 1

page 1 sur 1