Artisanat monastique : un marché en pleine expansion

189 Views
Les boutiques de Théophile

Journal Télévisé 20h00 France 2

Trois abbayes sur quatre sont aujourd'hui devenues des PME. Une équipe de France 2 a enquêté sur le commerce des religieux.

Quand monastères rime avec bonnes affaires. En France, sur 340 abbayes en activité, les trois quarts n'ont pas qu'une vie spirituelle. Confiture, nougat, miel, chocolat, tisane... En tout, 4 000 produits vendus sous un label monastique. Un marché estimé à 70 millions d'euros et en pleine expansion. Au petit matin, à l'abbaye de Chantelle (Allier), les bénédictines se retrouvent pour la messe, mais pour la mère supérieure, après le temps de la prière, vient celui des affaires. Car mère Pascale est chef d'entreprise. Elle connaît ses produits jusqu'au bout des doigts. Depuis cent soixante ans, les bénédictines sont réputées pour leurs produits cosmétiques. Depuis 1954, c'est une véritable entreprise. Lait pour le corps, savon, crème hydratante... Mère Pascale supervise toutes les étapes de production.

15 millions d'euros de chiffre d'affaires

Près de Grenoble, dans les caves de la chartreuse, les moines distillent la fameuse liqueur verte. Frère Jean-Jacques est le seul à connaître la recette. Les chartreux vivent reclus dans leur monastère, en pleine montagne. Depuis quatre cents ans, c'est ici qu'ils assemblent et broient, dans le plus grand secret, les herbes qui composeront leur liqueur. L'usine tourne à plein régime avec deux millions de bouteilles produites par an, dont la moitié part à l'exportation. Leur chiffre d'affaires annuel est estimé à 15 millions d'euros. Une partie des bénéfices permet de financer l'entretien de 23 monastères chartreux partout dans le monde.

Publication assignée à : La Presse en parle